Chronique de Kat

26.02.2019

 

 

« Grâce à Dieu » : Alexandre vit à Lyon avec sa femme et ses enfants. Il découvre par hasard que le prêtre qu'il l'a abusé chez les scouts, donne à nouveau des cours de catéchèse aux enfants sur la région de Lyon. Avec l'aide de François et Emmanuel, victimes eux aussi de ce prêtre, ils se lancent dans un long combat pour être reconnus victime et faire condamner le prêtre par l’église puis par la justice. François Ozon s'attaque à la fois au silence de l'église et aussi sur des faits prescrits par la loi, double punition pour les victimes. Fiction basée sur des faits réels, procès en cour et verdit attendu début mars 2019. A VOIR

 

 

« Le chant du loup » : A bord d'un sous-marin nucléaire français, tout repose sur l'oreille d'or. Suite à une erreur de jugement, cette oreille d'or va devoir retrouver la confiance de siens. Un film d'action basé sur la psychologie des personnages et leur prise de décision. Un film sous tension et efficace. ON PEUT VOIR

 

 

 

 

 

 

 

 

« Destroyer » : Nicole Kidman, en flic paumée et mère perdue. Polar noir sous atmosphère lugubre porté par les frêles épaules de Kidman ne cherchant même plus la rédemption. Même si le scénario a quelques longueurs, la fin reste bluffante. ON PEUT VOIR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« La chute de l'empire américain » : Un avocat expert en évasion fiscal, un ex taulard ingénieux et une envoûtante call-girl vont faire équipe avec un jeune novice, qui suite à un holdup raté, se retrouve en possession de millions de dollars. Un mélange de drame, de comédie et de satire sur le pouvoir de l’argent et comment réagirait-on si on en possédait autant ! ON PEUT VOIR

 

 

 

 

 

 

 

 

« Deux fils » : Portrait d'un père Joseph et ses deux fils, Joachim et Ivan, en pleine crise existentielle ! Le père médecin abandonne tout pour devenir écrivain, et vivre d'oisiveté ; les deux fils doivent devenir des hommes un peu plus tôt que prévu! Un blues urbain bien réalisé par Félix Moati, et joué à merveille par Poelvoorde, Lacoste et Capella. Un drame familial teinté de moments heureux dans la vie de ces trois hommes. ON PEUT VOIR

 

 

 

 

 

 

 

 

« Vice » : L'ascension de Dick Cheney, vice-président des États-Unis sous l'administration Bush ou tout simplement maître du monde pendant quelques années ! Un portrait acerbe et machiavélique d'un couple d'arriviste à la maison blanche. Le spectateur plonge dans les coulisses de la vie politique et découvre les arcanes d'un pouvoir acide, féroce et cruel. A VOIR ABSOLUMENT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Arctic » : Un homme perdu dans l'Arctic, seule face à sa survie. Un film au scénario très efficace, tout repose sur l'acteur Mads Mikkelsen et la débrouillardise d'un homme face à cet enfer blanc pour ne pas tomber dans la folie ; s'occuper en continue, ne pas lâcher, faire face à l'adversité, à la nature et à son environnement. ON PEUT VOIR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« La dernière folie de Claire Darling » : Claire Darling se réveille un matin en pensant que c'est son dernier jour sur Terre. Alors, elle fait un vide grenier : elle laisse partir ses souvenirs de joie et de tristesse de sa grande maison de campagne pour quelques euros. On retiendra surtout le jeu d'actrices réunies à l'écran entre la mère désorientée jouée par Catherine Deneuve et la fille en quête d'amour jouée Chiara Mastroianni. ON PEUT VOIR

 

 

 

 

 

 

 

 

« La favorite » : Deux courtisanes face à une Reine, laquelle gagnera la partie et sera la Favorite? Tous les coups sont permis entre Abigail Hill, nouvelle servante et noble déchue, et Lady Sarah, principale favorite pour le moment et gouvernant le pays à la place de la Reine. Bien que début XVIIIe siècle, le rapport au pouvoir reste toujours le même. Le spectateur devient complice dans la lutte d'une extrême cruauté des deux prétendantes, entre Lady Sarah, incarnant la classe et la rigidité et Abigail Hill, machiavel dans un corps de poupée fragile. En route pour les oscars. ON PEUT VOIR

 

 

 

 

 

« My beautiful boy » : Un père courage qui veut sauver son fils de la drogue. Depuis son adolescence, Nic est accro aux méthamphétamines. Plus on en consomme, plus le corps en veut. Nic change, le gentil garçon devient un inconnu, un spécialiste du mensonge, du vol, un sacré manipulateur. Que ferait-on pas pour avoir sa dose ? Pour son père et sa famille recomposée, c'est l'enfer. Nic est là, pas là. Son père toujours présent pour lui, à le chercher dans des endroits inimaginables. Steve Carell incarne un père perdu où toutes ses valeurs de moral et d'éducation s'effondrent. C'est lui le fil conducteur, c'est lui qui donnera le top de fin. A VOIR ABSOLUMENT

 

 

« Une intime conviction » : Retour sur l'affaire Suzanne Viguier à travers l'enquête rudement menée par Marina Fois, personnage fictif de l'histoire qu'on pourrait appeler l'intime conviction, et l'avocat de la défense Maître Dupont Moretti joué par Olivier Gourmet, magistral. Ce film n'est à charge pour aucun des protagonistes, ni le mari, ni le supposé amant, Suzanne Viguier étant toujours portée disparue. Ce film n'est pas fait pour connaître la vérité, mais pour défendre lors du procès en appel, un homme Jacques Viguier, muré dans son silence, accusé sans preuves. La machine judiciaire est lancée, on s'interroge sur des faits, et pas sur des suppositions, et le verdit tombe. Captivant et original. A VOIR ABSOLUMENT

Please reload

Posts à l'affiche

La course à l'espagnol !

November 13, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 13, 2019

November 7, 2019

November 6, 2019

November 6, 2019

October 24, 2019

October 21, 2019

October 17, 2019

October 16, 2019

Please reload

Archives