La chronique de Kat

26.04.2018

 

"Escobar": Ascension et déclin de Pablo Escobar, chef du cartel de Medellín en Colombie, marié, père de 2 enfants, élu suppléant à la chambre des représentants, ayant comme maîtresse la journaliste Virginia Vallejo, détenant des dizaines de milliards de dollars avec son trafic international de cocaïne. C'est la guerre civile tous les jours sous son existence, des milliers de morts et de corrompus. Le film est tiré du livre de Virginia Vallejo, jeune femme fascinée par le pouvoir d'Escobar et l'homme Pablo. Des scènes très violentes à l'image d'Escobar, chaque acteur est très investi par son personnage, surtout Javier Bardem, qui incarne un homme à la fois séducteur et sans aucune pitié. A VOIR ABSOLUMENT

 

 

 

 

"Larguées": Deux sœurs, Rose, rock'n'roll et libre, et Alice, mariée et mère de famille, emmènent leur mère Françoise en vacances sur l'île de la Réunion afin de lui redonner goût à la vie, suite au divorce récent avec leur père. Tout ne va pas se passer comme prévu! Des uppercuts pour les dialogues, un bon trio d'actrice et du soleil! Quoi de mieux pour passer un bon moment de détente au ciné!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Jersey affair": Sur l'île de Jersey, Moll, jeune femme étouffant sous la coupe de sa famille, tombe amoureuse de Pascal, mystérieux jeune homme empreint de liberté. Des meurtres de jeunes filles ont lieu sur l'île, un serial-killer sévit. Le vrai titre du film est beast, ce qui aurait dû rester comme tel. Un thriller glaçant jusqu'à la fin, qui perd le spectateur plus d'une fois dans l'intrigue policière (qui est le vrai tueur? Moll, Pascal, un policier, un pédophile?) et qui finit sur la mise à mort d'une bête sauvage, mais laquelle? A VOIR ABSOLUMENT

 

 

 

 

 

 

 "Kings": 1992, certains quartiers de Los Angeles s'embrasent suite à la relaxe de policiers responsables du tabassage de Rodney King. Une mère de famille cherche les enfants qui lui sont confiés par les services sociaux dans les rues de L.A., accompagnée de son voisin, une brute au grand cœur! A part de bons décors qui plongent L.A. dans le chaos, le scénario est vide et les acteurs se demandent ce qu'ils font là. Halle Berry est absente et inexistante. La réalisatrice Deniz Gamze Erguven, qui a pourtant à son actif le très remarqué Mustang, se perd vite dans le récit et des scènes loufoques et invraisemblables.

 

 

 

 

 

 

"L'île aux chiens": Suite à une épidémie de grippe canine au Japon, il est décidé d'envoyer tous les chiens sur l'île poubelle. Le jeune Atari emprunte un petit avion et part à la recherche de son chien Spots sur la fameuse île poubelle devenue l’île aux chiens. Il sera aidé par une bande de 5 cabots aux compétences différentes et tous très attachants! Un très joli conte truffé d'humour, d'humanité, de tristesse mais aussi un véritable plaisir visuel. A VOIR ABSOLUMENT

 

 

 

 

 

 

"Place publique": Castro, 55 ans, célèbre animateur radio, un point cynique, vient avec son chauffeur et sa nouvelle voiture (détail très important pour le film!) à la pendaison de crémaillère de la nouvelle maison de sa productrice Nathalie à la campagne, à 30 minutes de Paris, à vol d'oiseau! Là, il y retrouve son ex-femme Hélène, toujours fidèle à ses convictions et idéaux, leur fille Nina qui sort un livre un poil autobiographique sur ses parents, des inconnus connus....Que la fête commence! Côté scénario, on retrouve les bons vieux dialogues de Jaoui/Bacri, du cynisme, de la cruauté, et une pointe d'humour! Le film parle du jeunisme, de la célébrité, du déclin, des paysans, des vaches, des arbres, de la confrontation "parisien/paysan". Tout le monde se parle mais personne ne se comprend ou s'entend. Alors, elle est peut être finie cette fête, sans avoir pris la peine de commencer.

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

La course à l'espagnol !

November 13, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 13, 2019

November 7, 2019

November 6, 2019

November 6, 2019

October 24, 2019

October 21, 2019

October 17, 2019

October 16, 2019

Please reload

Archives