La chronique de Kat et Cédric

10.04.2018

 

 Vu par Kat

 

 

"La mort de Staline": Staline, père du peuple russe meurt d'une crise cardiaque la nuit du 2 mars 1953. Là, branle-bas de combat pour son entourage: qui prendra sa place? qui organisera les funérailles? qui l'annoncera au peuple? Qui stoppera les arrestations ? Bref qui prend en main l’URSS ?!! Certainement le plus calculateur, manipulateur et silencieux de sa garde rapprochée ; le gagnant, pas de suspens, c'est l'Histoire: Khrouchtchev! Entre absurdité et vérité, le film tourne à la dérision la gestion des quelques jours après la mort de Staline, montrant un régime totalitaire en pleine démence et perdition. Une lutte acharnée du pouvoir filmée sous forme d'une satire politique.

 

 

 

 

"Carnivores": La victime ne serait-elle pas le bourreau? Mona a toujours voulu être comédienne, mais c'est sa sœur Sam qui est devenue une actrice très connue. Suite à un tournage difficile, Sam perd pied et disparaît. Mona, l'effacée, prend petit à petit sa place, tel un animal féroce blessé prêt à tout pour conserver son territoire. Côté interprétation, Zita Hanro dévore tout sur son passage, elle joue à cor et à cri, elle mange littéralement le spectateur. Leila Bekti joue une jalouse cachant bien son jeu, toute douce en apparence, elle est étonnante. Côté scénario, l'histoire et la tension tombent vite à plat, tout est prévisible.

 

 

 

 

 

"Mektoub my love": 1994, Amin passe l'Eté à Sète et retrouve son cousin Tony qui sort avec sa meilleure amie Ophélie. Amin passe son temps avec sa bande d'amis entre la plage, le restaurant de sa mère, le bar et la boîte de nuit. Les dialogues sont inexistants, on se croirait dans une série pour ados pré pubères. Kechiche passe son temps à filmer les fesses et les seins des filles habillées ou pas. Provocation sexuelle ? Pas d'histoire donc pas de début ni de fin. France 2 a refusé de produire le chapitre II, franchement on comprend pourquoi ! Et accessoirement le film dure 2h50. Avis aux amateurs.

 

 

 

 

 

"La prière": Thomas est toxico. Pour s'en sortir, il rejoint une communauté catholique dans les montagnes. Pour s'en sortir, il va découvrir la prière, la foi, l'amitié, l'amour et de nouveaux amis. Le réalisateur ne porte pas de jugement sur le fait de vouloir s'en sortir à travers la foi, la foi est une solution comme une autre. Il montre les limites aussi dans une communauté, tout n'est pas toujours gagnant, il n'y a pas de résultat garanti. Assez ambitieux comme film.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Le collier rouge": Eté 1919, dans un village français, le commandant Lantier est appelé pour juger le soldat Moriac, héros de guerre avec légion d'honneur, qui aurait commis un acte antipatriotique le jour du 14 juillet. Devant la prison, se tient un chien, son chien qui aboie nuit et jour et attend le retour de son maître. Un bel affrontement entre 2 grands acteurs, François Cluzet en militaire cherchant la vérité et la justice, et Nicolas Duvauchelle, en soldat désabusé et orgueilleux. Un film plus à voir à la télévision.

 

 

 

 

 

 

 

"Blue": La sublime et magnifique planète bleue! Son premier guide, Blue le dauphin accompagné de sa mère, il nous fera visiter son univers, ses proies, ses prédateurs, la chasse, la vie du monde sous-marin. Un très beau documentaire à voir absolument !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Marie Madeleine": Marie se libère des moeurs familiales et suit Jésus de Nazareth jusqu'à Jérusalem; elle assiste à la mise en croix de Jésus et suivi de la mise au tombeau. Elle est le premier témoin de la résurrection de Jésus. Le film retrace la vie de Marie Madeleine : du premier jour de sa rencontre avec Jésus dans son village en Galilée, de leur relation intense et spirituelle sans équivoque mais aussi de la condition de la femme à l'époque. Marie Madeleine serait-elle la première féministe ?

 

 

 

 

 

 

 

"Dans la brume": Un séisme dans le Nord de l'Europe recouvre Paris d'une immense brume fatale pour l'être humain. Une famille tente de survivre à ce cauchemar au dernier étage de leur immeuble haussmannien. Et si l'homme avait atteint son apogée et devait disparaître ? A cause d'une brume, d'un séisme, on ne sait pas trop, le dénouement étant long à venir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Don't worry, he won't get far on foot": Suite à une nuit super alcoolisée, John Callahan se retrouve tétraplégique après un accident de voiture. C'est sa vie qui défile devant nous: entre beuveries depuis ses 12 ans, prise de conscience chez les alcooliques anonymes, rechute et rédemption, l'échappatoire viendra par le dessin et la bd. John c'est aussi la provocation, l'humour noir, un maudit de la vie qui se bat. Avec Gus Van Sant, on ne pleurniche pas, on ne s'apitoie pas sur son sort, on se bat et on rit aussi! Joaquin Phoenix est une fois de plus extraordinaire, il habite son personnage. Un film simple et modeste mais magistral par son interprétation.

 

 

 

 

"Red sparrow": Une jeune ballerine voit sa carrière stoppée nette suite à une mauvaise chute. Son oncle, chef des services secrets russes, la fait engager au sein des moineaux rouges. Sa cible est un agent secret de la CIA en relation avec une taupe au sein du KGB. Manipulation, jeu de pouvoir et séduction. Film d'espionnage sans grand intérêt ni pour le scénario ni pour les acteurs. Un bon déjà-vu !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vu par Cédric

 

Black Panther : Un nouveau héros dans l'univers MARVEL, BLACK PANTHER fait une entrée fracassante,un pur divertissement très réussi.

L'histoire à un caractère politique et social qui parle de sujets actuels.

Les décors et les paysages sont somptueux et d'une vraie richesse.

Les effets spéciaux son superbe.

La bande son et le casting son excellents.

Bref,je conseil d'aller le voir pour les fans de cinéma.

 

Please reload

Posts à l'affiche

Le 17h00 à la carte !

March 30, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

March 27, 2020

March 25, 2020

March 24, 2020