La chronique de Kat !

06.02.2018

Comédie musicale qui montre l'ascension de PT Barnum, fils de tailleur, qui rêve de réussite, de cirque et de musique. Il crée un spectacle et en devient son premier inventeur. La chorégraphie et les chansons rythment le film ; Hugh Jackman et sa troupe débordent d'énergie! Un bon divertissement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Suite au décès de son mari, Katharyn Graham se retrouve à la tête du Washington Post. Avec l'aide de son rédacteur en chef Ben Bradlee, elle va prendre une décision qui changera l'avenir de la presse. Tiré de faits réels, Katharyn Graham, première femme propriétaire d'un grand journal, est une mondaine; elle le dit elle-même elle s'est retrouvée veuve à 46 ans, n'avait jamais travaillé de sa vie, juste réalisé des galas de charité, des soirées avec tout le milieu politique de Washington. Son grand ami Robert MacNamara, secrétaire à la Défense est au centre du scandale: oui les gouvernements successifs savaient pour le Vietnam et ont laissé faire, ils ont continué à envoyer de jeunes américains au combat. La décision à laquelle est confrontée Katharyn Graham est la suivante: publié ou non le rapport de plus de 3000 pages classé secret défense? Spielberg traite à la fois de la liberté de la presse mais aussi de la place de la femme dans la société américaine en 70. Un rédacteur en chef plein d'enthousiasme pour son métier et une femme un peu niaise qui va se révéler plus forte qu'on ne pouvait le penser. Ces 2 protagonistes se retrouvent souvent seuls, seul face aux décisions à prendre, seule face à des hommes très "paternalistes". A VOIR

 

 

 

 

 

 

 

 Le mari d'Hannah part en prison. Le spectateur suit sa vie à elle, ses cours de théâtre, de piscine; une femme solitaire qui ne s'exprime que rarement. Pas d'amis, pas de voisins, serait-ce la prison pour elle aussi? On n'en saura rien, on peut deviner, elle vit dans le déni, elle sait ou savait mais ne dit rien, elle cache ses sentiments, sa colère. Film traité sous forme de huis-clos. Charlotte Rampling a reçu le prix de la meilleure actrice au festival de Venise 2017.

 

 

 

 

 

 

 

 

 Juin 1944, Paris est occupé, Marguerite Duras attend dans la douleur le retour de son mari Robert Antelme, résistant, arrêté et déporté dans les camps. Elle se lie d'amitié (ou plus?) avec un agent français de la gestapo Pierre Rabier et entretient une liaison avec Dyonis. Une voix off pour décrire ses sentiments, une Marguerite Duras très enfumée et très angoissée à la limite de la folie dans cette attente/absence insupportable. Un film avec quelques longueurs notamment sur les jeux de flou dans les rues ou sur les acteurs ; une excellente interprétation de Mélanie Thierry dans un beau portrait de femme.

 

 

 

 

 

 

 

 Passer de 1,80 m à 12 cm, voilà l'exploit réalisé par des scientifiques pour sauver la planète: l'homme en étant plus petit consommera moins et polluera moins. Le film commençait bien, on suivait ce couple d'une quarantaine d'années, sur leur nouveau choix de vie, sur leur prise de décision à deux (enfin pas si sûr!), l'arrivée dans ce monde merveilleux et là plus rien, tout tombe à l'eau. Le film devient vite ennuyeux, et se finit dans une immense confusion.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Une ôde à l'amour. Pierre Curie décède accidentellement à Paris laissant seul sa femme Marie avec leurs 2 filles. Marie doit s'imposer dans ce monde de scientifiques conservateurs où elle est la seule femme physicienne. Pour la poursuite de ses travaux, elle est aidée par Paul Langevin, son futur amant, et secondée par André Debierne. Karolina Gruszka donne vie à Marie Curie, une femme passionnée, libre, amoureuse, qui se battra jusqu'au bout, restera indifférente aux rumeurs et méchancetés de la société et obtiendra 2 prix Nobel.

Please reload

Posts à l'affiche

A mille lieues du quotidien, offrez-vous l'Afrique !

December 2, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 18, 2019

November 18, 2019

November 13, 2019

November 7, 2019

Please reload

Archives