La chronique de Kat et Cédric

22.12.2017

Vu par Cédric : L'esprit STAR WARS est toujours là.

Les effets visuels sont toujours grandioses et l'aspect technique époustouflante et une touche d'humour très agréable.

MARK HAMILL et CARRIE FISHER nous livre leurs plus belle prestation et montre toute l'étendue de leurs registre et tout passe par les yeux.

Grand fan de STAR WARS rdv pour l'épisode IX en 2019

et que la force soit avec vous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vu par Kat : Congo, un jeune villageois part à la grande ville avec son vélo et ses kilos de charbon de bois à vendre au meilleur prix afin de faire vivre sa famille. Que le chemin est long et difficile. Pas de dialogue, que des images d'effort et de dur labeur, un documentaire prenant et bouleversant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1915, les hommes sont à la guerre, les femmes aux champs. Hortense, gardienne et propriétaire de sa ferme, et sa fille Solange, engagent une jeune femme de l'assistance publique pour les aider. Chacune devra trouver sa place. Rien à dire sur les décors, ni l'interprétation des 3 actrices mais le film est long et ennuyeux, les silences sont lourds, tout ça pour ça.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Gabriel amène pour la 2ième fois sa petite famille à la montagne, mais tout ne va pas se passer comme prévu: sa mère arrive des îles par surprise, son beau-père militaire à la retraite ronchon les accompagne, les enfants sont tous excités pour ces vacances! Jolie petite comédie familiale qui se laisse regarder.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Un train, treize passagers, un crime. Qui est le meurtrier? Hercule Poirot, et sa célèbre moustache, va mener son enquête. Adaptation à la virgule près du célèbre roman d'Agatha Christie, un casting 5 étoiles mais un film qui reste long, nonchalant, fatigant et fastidieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gabriel et Iris amènent leurs jumelles de 6 ans en vacances dans leur maison du Portugal. Là, il y a quelques années un drame s'est noué. La famille va affronter sa douleur, ses peines et surtout va apprendre à nouveau à vivre. Film lumineux et ensoleillé malgré la tristesse du couple, et la mère détruite de tout son être. Intense et émouvant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1959, Suburbicon, petite ville résidentielle paisible et sans histoire, va vivre un été sulfureux, fait de mensonge, de trahison, de violence et j'en passe. L'habit ne fait pas le moine! Les gentils et méchants ne sont pas ceux qu'on pense!  Cinglant, incisif, une satire du fameux rêve américain, pas si réjouissant!

 

Please reload

Posts à l'affiche

La chronique de Kat

January 16, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

January 16, 2020

January 15, 2020

January 13, 2020

January 8, 2020

January 6, 2020

December 31, 2019