La chronique de Kat

31.10.2017

 

 Paris, 1919, Albert et Edouard sont deux rescapés des tranchées. Edouard est une gueule cassée et très bon dessinateur, Albert est un petit comptable et homme à tout faire. Ils décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Une explosion de couleurs, de masques, un Paris d'après-guerre reconstitué, un film qui nous laisse sans voix. Un scénario construit, des décors à couper le souffle, de l'humour et beaucoup d'émotion, des comédiens époustouflants. Un chef-d'oeuvre!

 

 

 


 

 

 

 Le casse du siècle aura-t-il lieu? Jimmy Logan, éternel perdant et son frère Clyde, barman et héros de guerre, décident de voler les recettes de la plus grosse course automobile de l'année. Ils font appel à Joe Bang, le meilleur braqueur de coffre, sauf qu'il est en prison. Vous avez aimé Ocean's eleven, alors courez voir ce film! Du grand Steven Soderbergh: un scénario bien ficelé jusqu'à la fin, chaque personnage bien mis en valeur pour son caractère (le perdant, le voyou, l'ignorant, la belle pas si bête...), un polar/comédie bien rythmé, une pléiade d'acteurs dans des rôles à contre emploi (James Bond en blond peroxydé et tatoué de la tête aux pieds!). Chez Ocean, c'était la classe qui braquait le casino, ici c'est les ploucs qui braquent les recettes de la course auto! L'Amérique des perdants se révolte, et rafle la mise. Redoutable, drôle, déjanté, beaucoup d'autodérision! Une sacrée surprise!! 

 

 

 

Quand, le jour de son anniversaire, Julie, que tout le monde ignore, raconte l'histoire de Cendrillon à un petit garcon particulièrement odieux, sa Cendrillon sera revisitée! Mais où est la magie de Cendrillon? A vouloir dépoussiérer, on en arrive à un film inexistant: blagues douteuses, acteurs en roue libre, simplicité du scénario. 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Christian, divorcé, père de 2 filles et directeur du musée d'art contemporain prépare sa prochaine exposition "the square": la place, un lieu en forme de carré où il faut être, où l'altruisme brille. Il est de toutes les soirées, aussi bien pour le lancement d'un nouveau produit que pour des grandes causes humanitaires. Il est aimé, adoré, écouté. Il fait du bien à son prochain, voilà l'image qu'il renvoie. Quand on lui vole son portable (sa vie!), ses belles valeurs d'altruisme vont disparaitre, un autre Christian apparaît, sa perte et descente aux Enfers, aussi! Trop long, souvent incompréhensible (l'art contemporain et ses artistes sont discrédités pour mieux en rire), parfois violent (la scène du banquet passe du rire, au malaise et à la violence),  l'oeuvre "the square" est énigmatique tout comme le film! 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

18h30 cours de Qi Gong

March 31, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

March 27, 2020

March 25, 2020

March 24, 2020

March 16, 2020

Please reload

Archives