La chronique de Kat

06.07.2017

"HhhH"

Le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich. L'ascension fulgurante de Reinhard Heydrich, soldat de la marine déchu, devenu le bras droit de Himmler, par l'intermédiaire de Lina Heydrich, sa femme convaincue par l'idéologie nazie. Heydrich est  l'instigateur de la Solution Finale. Prague, 27 mai 1942, une mission suicide contre Heydrich est organisée par la résistance tchèque et change le cours de l'Histoire. Heydrich est le plus haut dignitaire nazi tué pendant la 2nde guerre mondiale. La première partie du film montre l'ascension d'Heydrich, un homme peu sûr de lui qui devient un monstre de cruauté; la seconde partie est plus axée sur la préparation de la mission, le suivi des 2 jeunes soldats tchèques prêts à mourir et les représailles de la Wehrmacht, notamment à Lidice. Film choc avec des scènes violentes (les exactions des Emsatzgruppen), un film de guerre tiré du livre de Laurent Binet avec une reconstitution historique bien détaillée et une bonne mise en scène.

 

 

"Wonder woman"

 Pendant la Seconde Guerre mondiale, un pilote américain Steve Trevor s'écrase prés d'une île paradisiaque, habitée par des femmes, appelée les Amazones. Diana, princesse des Amazones, décide d'aller sauver le monde avec ses supers pouvoirs et l'aide du Capitaine Steve Trevor. Enfin c'est fait, un film de super héros avec pour une fois, une femme! Ne pas s'attendre à des clichés avec la série, il n'y en a pas. L'histoire est revisitée, le scénario est banal, un film d'action avec des dialogues vides et creux. Un marvel.

 

 

Vu par Cédric

La machine de l'univers D.COMICS est lancer.

PATTY JENKINS 1ére femme à réaliser une super-héroïne. GAL GODOT est superbe en WONDER WOMAN parfait pour ce rôle. Le reste du castings est excellents.La bande son est suberbe,les décors, effets spéciaux et les chorégraphie des combats sont très bien réalisé.

Un très beau blockbuster étonnamment émouvant, touchant,drôle et humain.Je vous le conseil.

 

 

 

"A serious game"

 Je t'aime, moi non plus. Suède, début du 20ème siècles, Arvid rencontre la belle Lydia, sur l'île du père de cette dernière; ils tombent amoureux mais Arvid ne peut l'épouser. Au décès de son père, Lydia épouse un homme plus âgé et très fortuné. Quelque temps plus tard, Lydia revoit Arvid, marié et père d'un enfant. La passion ne les a jamais quitté, ils entament une liaison. Ils devront en assumer les conséquences pour leur avenir. Film romanesque basé sur un scénario "déjà-vu", où les 2 protagonistes doivent faire un choix: la raison ou les sentiments.

 

 

"Ce qui nous lie": 2 frères, une soeur, un vignoble. Jean a quitté la Bourgogne et sa famille il y a 10 ans pour faire le tour du monde. Il y revient suite à la mort de leur père: la succession doit se mettre en place, garder ou pas le domaine, mettre ses rancoeurs de côté et avancer sur différentes saisons, faire bonifier le vin et les caractères. Côté scénario du déjà vu, trop prévisible mais avec une révélation: Ana Girardot, personnage le plus intéressant à suivre de la fratrie. Un bon vin de table, pas un grand cru mais qui se laisse regarder sans démériter.

 

"Visages villages"

Très beau documentaire réalisé par Agnès Varda et JR sur les routes de France avec un camping-car magique servant d'appareil photo et d'imprimante. Un humour décapant entre ces 2 êtres que tout oppose mais qui ont la même vision de la France. Ils sont allés en dehors des villes rencontrer les Français, ils les ont écoutés, les ont pris en photo et parfois affichés. C'est drôle, émouvant, cocasse, extraordinaire. Une sacrée échappée belle entre vieillesse et jeunesse sans oublier le thème de la mémoire, de la transmission, photographier pour ne pas oublier. Une complicité artistique entre un photographe et une cinéaste, une ballade insolite.

 

"Ava"

Sans foi, ni loi? Ava, 13 ans, est en vacances avec sa mère prés de l'océan. Elle apprend qu'elle va perdre la vue plus tôt que prévu. Sa mère fait comme si de rien n'était pour la préserver. Ava décide de vivre son dernier Eté sans aucune barrière à son émancipation. Ni déprimant ni drôle, juste un film sur la crise d'adolescence d'une jeune fille innocente et incrédule qui rejette tout et tout le monde sauf son futur amoureux, et qui s'invente un monde sans barrière, une vie utopique. Le scénario n'est pas convaincant mais l'interprétation de Noée Abita est parfaite.

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

On prend rendez-vous ?

May 26, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents