• UBM

La chronique de Kat


« Dernier amour » : Casanova raconte son dernier amour pour une jeune gourgandine, amour cérébral, compliqué et jamais consommé. Vincent Lindon incarne la figure du séducteur par excellence, un Casanova d'un certain âge, en exil à Londres tombant sous le charme d'une prostituée qui lui fait pratiquement oublier toutes ses conquêtes. Benoît Jacquot filme l'intime, l'esprit et les cœurs de ces personnages à travers l'évolution de leurs sentiments. Échec amoureux, drame sentimental.

« Du miel plein la tête » : Amadeus, atteint de la maladie d’Alzheimer, part vivre à contrecœur chez son fils en Angleterre, ne pouvant plus rester seul chez lui. Long (2h10), fastidieux, répétitif, ennuyeux, très peu crédible.

« Us » : La peur de notre double, notre part maléfique. Santa Cruz, un soir d'Eté, les Wilson voient au bout de leur allée une famille se tenant la main, identique à eux. Nous. Une course contre la mort (et les ciseaux !) s'engage. Même pas peur ! Plus thriller qu'épouvante, la tension monte plus la sortie du labyrinthe est proche, « l'angoisse » explose et nos pires cauchemars nous font fasse : ils sont nous !

#cinema

0 vue